Ouverture de la Marmite – cantine populaire à prix libre

La Marmite est un collectif autogéré de cuisine collective qui a posé ses couteaux à l’ASBL Sans Patron.

La Marmite fait une bouffe pop, à prix libre et vegan, chaque 2 ième et 4 ième vendredis du mois.

De la nourriture pour tout le monde, jusqu’à plus faim, où jusqu’à la fin de la marmite.

On sert à 19h, mais vous pouvez venir plus tôt boire un coup. Si on est à la bourre, venez aider!

Vous voulez rentrer dans le collectif et soutenir notre projet : marmite@sanspatron.be

Pourquoi une marmite?

Parce qu’on essaie qu’elles soient assez grandes pour pouvoir nourrir largement. Parce que c’est un outil de base de la cuisine collective et qu’elle reste simple tout en étant largement nécessaire. Parce qu’une marmite renversée c’est tout un système qui s’effondre.

Pourquoi vegan?

Parce que c’est la manière la plus simple de cuisiner pour tout le monde, compte tenu des limites et choix idéologiques ou religieux de chacun. Parce que c’est la cuisine la plus écologique tout en étant la moins chère à préparer. Et qu’il suffit de connaitre quelques bases de diététiques pour en faire des plats équilibrés et digestes pour chacun.

Pourquoi à prix libre?

Parce qu’on estime que le prix libre est une manière de refaire du lien social, de la solidarité entre les différents revenus; Celles et ceux qui ont plus peuvent mettre plus, et celles et ceux qui ont moins peuvent mettre moins ou même rien. Le prix libre n’a pas de limites.

Le prix libre c’est aussi une manière de repenser le rapport à l’argent, à la valeur de ce qu’on paie, de se reposer la question du travail et de rentrer dans une discussion ouverte et inclusive face au système capitaliste.

Pourquoi le deuxième et quatrième vendredi du mois?

Comme ca il y a 94% de chances d’être à chaque fois le lendemain de la cantine populaire du chaudron, à 94% aussi le jour avant la permanence en mixité choisie de la bibliothèque queer féministe de l’orageuse et 71% d’être juste après la fin du rassemblement cycliste de la masse critique du dernier vendredi du mois.

Après, fallait surtout choisir et, pour l’instant, on est pas prêt d’en faire toute les semaines, mais si ca vous tente de rentrer dans le collectif, n’hésitez pas, contactez-nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.